Livre Bateaux armés + DVD Guerres de Vendée à 35€ sur la boutique en ligne du musée !

Un aspect méconnu de la guerre de Vendée et du génocide 

   Lorsque l’insurrection Vendéenne éclate en mars 1793, les autorités nantaises décident de sécuriser la Loire en installant d’Angers à Paimboeuf des bateaux armés de canons. S’ils n’empêchent pas les Vendéens de traverser la Loire le 18 octobre 1793, ces bateaux contribuent à leur perte lors de leur retour de la Virée de Galerne.

    Au début de l’année 1794, la répression se porte sur le territoire insurgé. Ce sera le rôle tristement connu des colonnes infernales. La participation des bateaux armés l’est beaucoup moins, et pourtant, au nombre d’une quarantaine, ils participent amplement aux massacres en canonnant des populations sans défense et en assurant le débarquement de troupes sur la rive gauche de la Loire, épaulant de ce fait l’action de Turreau, en charge du troisième plan d’extermination et d’anéantissement conçu par le Comité de salut public et voté par la Convention. 

Alain Gaillard.

En savoir plus